Jean-Noel LEVAVASSEUR - Sandinista The Clash
Sandinista, the Clash, le Coffret
  • Éditions Goater en novembre 2017
  • Pages : 492
  • ISBN : 9782918647164
  • Prix : 36,00 €

Informations Éditeurs

Ce projet est dirigé par Jean-Noël Levavasseur.

Sandinista, est le quatrième album du groupe The Clash, l’un des plus importants de l’histoire du rock. 36 auteurs et autrices de polar, se sont inspirés de ces chansons engagées alternant les rythmes punk, reggae, gospel, et même hip-hop. À l’image de leurs écritures et histoires : sociales, politiques, brutes. Trois livres réunis en coffret à la manière de l’édition vinyle originale. Le tout est illustré par Jean-Christophe Chauzy, un dessinateur passionné par le rock et le polar, et préfacé par Caryl Ferey.

Notre Avis

L’histoire. Sandinista « triple album des Clash vendu au prix d’un seul pour que les kids puissent l’acheter (…), la réception plus que frileuse des médias, qui ne comprenait pas comment on pouvait en trois ans, passer du punk-rock pur et dur reggae/soul/funk/hip-hop/etc. ondulant sous la brise tropicale d’Amérique centrale » extrait de la préface de Caryl Férey. Dans la nouvelle « Rebel Waltz », Anne Bourrel nous présente un homme à Buenos Aires qui n’a jamais voulu réécouter les morceaux de sa jeunesse mais les premières notes de la chanson des Clash le replonge dans le passé, son amour inconditionnel pour Adèle, leur passion commune pour le punk, elle a sauté mais pas lui.
Avec « One More Dub », Jean-Noël nous immerge dans la tension politique du Nicaragua avec des journalistes perçus comme des outils de propagande communiste. Le pouvoir des mots, quelle est la force de l’interprète dans ces moments là ? Dans « Kinston Advice », Jean-Bernard Pouy nous décrit la tension dans un groupe de musique dont le guitariste est parti en live. Pas de solo magnifique, juste un foirage total faisant voler en éclat le concert.

Difficile de sélectionner des nouvelles pour les présenter tellement elles sont riches, différentes et nombreuses comme les morceaux du mythique album des Clash Sandinista. Certains les enchaineront à la suite, d’autres opteront pour une lecture aléatoire. Ce projet est une réussite car il fait fusionner deux formes d’art : la littérature et la musique. Les auteurs se sont emparés des titres en fonction de leurs envies, de leur besoin de transmettre. Il y a ceux qui ont préférés s’immerger totalement dans l’univers des Clash, le sentiment de vivre les moments OFF des artistes. Tandis que pour d’autres les morceaux sont comme des bandes sons qui accompagnent des moments de vie, voir de morts. Ce recueil publié aux Editions Goater Noir s’adresse aussi bien aux fans du groupe, qu’aux néophytes amoureux du noir. C’est une véritable invitation à découvrir des courants musicaux, des musiciens, des auteurs et aussi à se plonger dans l’histoire des luttes, de la politique étrangère américaine.

L’auteur ou plutôt le chef d’orchestre de ce recueil est passionné de musique. Jean-Noël Levavasseur avait publié aux Editions Camion des anthologies noires sur Les Ramones, La Souris Déglinguée, Les Doors, Les Béruriers, Nevermind et d’autres artistes. Il a aussi créé le personnage de Martin Mesnil en collaboration avec Marion Chemin dont le premier opus « Une Manche perdue » est sorti aux Editions Orep.

Volume 1

  • The magnificent seven – Serguei Dounovetz
  • Hitsville UK – Stéphane Grangier
  • Junco partner – Michel Embareck
  • Ivan meets GI Joe – Jean-Hugues Oppel
  • The leader – Caroline Sers
  • Something about England – Karine Medrano
  • Rebel waltz – Anne Bourrel
  • Look here – Alain Feydri
  • The crooked beat – Thierry Crifo
  • Somebody got murdered – Jean-Luc Manet
  • One more time – Sylvain Bertrand
  • One more dub – Jean-Noël Levavasseur

Volume 2

  • Lightning strikes (not once but twice) – Thierry Gatinet
  • Up in heaven (not only here) – Nathalie Burel
  • Corner soul – Mark Kerjean
  • Lets go crazy – Frédéric Prilleux
  • If music could talk – Sylvie Rouch
  • The sound of the sinners – Thomas Fleitour
  • Police on my back – Max Obione
  • Midnight log – Stéphane Le Carre
  • The equaliser – Patrick Amand
  • The call up – Marion Chemin
  • Washington bullets – Matthieu Rock
  • Broadway – Marc Villard

Volume 3

  • Lose this skin – Hugues Fléchard
  • Charlie don’t surf – Mouloud Akkouche
  • Mensforth hill – Léonard Taokao
  • Junkie slip – Olivier Mau
  • Kingston advice – Jean-Bernard Pouy
  • The street parade – Denis Flageul
  • Version city – José-Louis Bocquet
  • Living in fame – Olivier Martinelli
  • Silicone on sapphire – Mathias Moreau
  • Version pardner – Pierre Domengès
  • Career opportunities – Frédéric Paulin
  • Sheperds delight – Giuglietta

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.