Pascal HERAULT- La mort en souvenir
La mort en souvenirs : Vacances tragiques en Normandie
  • Éditions Wartberg en septembre 2014
  • Pages : 240
  • ISBN : 9783831328284
  • Prix : 11,90 €

Informations Éditeur

Trouville l’été. Le soleil ne brille pas pour tout le monde sur la côte normande. Alex Maurer, l’ancien flic devenu écrivain à succès, voudrait bien tromper son mal de vivre. Si seulement Maud lui téléphonait… Il y a quand même quelqu’un qui pense à lui : un amateur de coups de fil anonymes, de montages photos morbides, souvenirs d’une affaire de crimes en série non-élucidée. Et puis, il y a Arnaud qui a perdu sa fiancée ; Carole, une étudiante qui joue une drôle de comédie, et Léa Leuwen, une illustratrice au look gothique invitée au Salon du livre de Trouville. Pris au jeu de ces rencontres, Alex réalise qu’on cherche à le piéger. Carole disparaît, puis Léa. Un plan diabolique se met en marche, qui ressemble au dernier roman d’Alex. Pour l’arrêter, Alex n’a pas d’autre choix que de redevenir flic et affronter son passé.

De Trouville au Havre, en passant par Villers-sur-Mer, Deauville et Honfleur, Pascal Hérault évoque dans ce roman une région de caractère, où la gastronomie et les belles villas se marient avec l’univers sombre du polar.

Notre Avis

Trouville, sur la côte normande, petite ville bourgeoise et plutôt tranquille. Alex Maurer, auteur de romans policiers à succès, est l’un des invités d’honneur du salon du livre. Il est un peu blasé et à surtout l’esprit envahi par Maud son ex qui ne donne plus un signe de vie. Le jeu de séduction d’une étudiante va le distraire et l’éloigner un peu de ses démons. Mais tout va tourner au cauchemar lorsque son dernier thriller prend vie. Tout commence par un photo montage et il n’y aura pas que les clichés qui seront découpés.

Pascal Hérault maitrise parfaitement les codes du roman policier. Son personnage d’ex-flic devenu écrivain est très attachant et réaliste. Comme dans les polars, la bouteille est sa plus fidèle compagne. Le remord d’une terrible erreur ancienne lui colle à la peau. Le décor est parfaitement dessiné, l ‘auteur ne « surjoue » pas la carte locale. Le cadre de la cité balnéaire offre un contraste idéal avec la noirceur du corbeau porteur de messages funestes. Le rythme est soutenu et l’intrigue est riche en rebondissements. L’écriture agréable et ponctué de références littéraires. Un jeu de chat et de souris machiavélique à savourer sur la plage à Trouville ou dans votre coin de paradis préféré.

Paru dans le journal Coté Caen

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.